Lorsque les deux cylindres se lancent dans leur duo, l'audience stupéfaite reste coi. Les chefs d'orchestre, eux, travaillent en coulisse.

Sur la peau burinée par le soleil et le vent, les tatouages parlent à qui sait les lire. Au milieu de la graisse, des fumées et écrous, les mécanos jouent leur partition à la perfection (en clé à tube majeur).

© Virginie Bonnefon

© Virginie Bonnefon

© Virginie Bonnefon

© Virginie Bonnefon

© Virginie Bonnefon

© Virginie Bonnefon

© Virginie Bonnefon

© Virginie Bonnefon

© Virginie Bonnefon

1/1